Règles Générales pour les esclaves

1. Principe du KartaDans les aventures des livres de Gor, une kajira n’entre jamais dans une pièce sans d’abord y avoir été invitée. Elle se placera devant la porte et attendra et si le Maître le juge nécessaire, il s’assurera d’abord que celle-ci soit sans arme en la mettant complètement à nue. Dans le monde virtuel, cette pratique s’appelle le karta. La kajira doit se prosterner nue, front au sol et bras étendus devant elle sur le sol. À la fin du karta, trois demandes doivent être faites : la permission d’entrer, de se relever et de saluer. Le karta sert à montrer sa dévotion, à honorer le sol qui l’accueille. Le karta se fait à chaque entrée dans une pièce ou un Libre est présent donc pas uniquement à la gate. Il y a une exception, lorsqu’elles veulent entrer dans la taverne, les kajirae doivent directement s’offrir à servir sans attendre.

2. Les Salutations

Tel qu’inscrit dans les lois du Port Génésian, l’appartenance sur Gor ne se définie pas selon les salutations mais bien selon les colliers. Les esclaves salueront donc les Maîtres par les termes Maître ou Maîtresse sans jamais prononcer leur prénom. L’ordre des salutations sur Gor est très précis, tellement qu’il fait même l’objet de formation. Il faut toujours se fier aux colliers et, ou aux tags des gens pour savoir utiliser cet ordre bien qu’il soit complexe en apparence. Une esclave doit demander pour saluer lorsqu’elle est employée aux pieds d’un Maître, elle devra aussi attendre d’avoir terminé son service avant de saluer les nouveaux arrivants.

L’ordre de salutation

1. Maître ou Maîtresse personnel/le de l’esclave qui salue, mais encore là, tout dépend qui l’a autorisée à entrer car c’est celui qui autorise qui est salué en premier
2. Ubar de la Ville, suivi de l’Ubara, s’il y a lieu ou
3. CA de la Ville, suivit de la Tatrix, s’il y a lieu
4. Maître du Haut Conseil (HC) de la Ville
5. F.S. (Première Épée) (First Sword)
6. S.S. (Seconde Épée) (Second Sword)
7. M.o.A (Maîtres des Armées) (Master of Arms)
8. M.S. (Main Scribe)
9. FM de la Ville
10. FW de la Ville
11. FM en visite mais attention, si plusieurs viennent de la même Ville faut les saluer avec l’ordre de salut soit : Ubar, ou CA etc.
12. FW en visite, toujours dans l’ordre
13. first girl (fg) des lieux
14. second girl (sg) des lieux
15. kajira de la Ville
16. kajirus de la Ville
17. fg (first girl) en visite
18. sg (second girl) en visite
19. kajira en visite
20. kajirus en visite

3. Les Punitions

Les Maîtres/ses peuvent punir n’importe quelle esclave qui aura bafoué les règles de la ville. Les Maîtres/ses sont là pour maintenir les esclaves avec ou sans collier dans la droiture et celles-ci ne peuvent se croire au-dessus de leur statut simplement parce qu’elles ont un collier ou autres raisons futiles. Les punitions que les Maîtres/ses peuvent décider d’affliger et celles qu’ils n’ont pas droit d’affliger seront réglementées dans les règles des Maîtres/ses et les esclaves ne sont pas là ni pour les consulter ni pour être les juges de ces situations. Pour éviter tout malentendu, assurez-vous que votre Maître/se est au courant des règles Gor de la Cité, ce qui devrait être le cas en tout temps d’ailleurs. Les punitions faites par d’autres personnes que le Maître/sse personnel/le seront choisies selon les voies de Gor. Les esclaves sont donc dans cette situation pour obéir aux règles et se plier aux conséquences d’un manquement à celle-ci, pas pour juger elles-mêmes des actions et réponses des Maîtres/ses à leurs propres manquements.

4. Les Captures

Dans les livres de Gor, les habitants de cette planète vivent dans un monde très différent du nôtre. Sur cette planète, les forêts et les sentiers sont dangereux à traverser, la nature est capricieuse et les animaux très féroces. En tentant l’aventure beaucoup mourront, principalement des femmes non entraînées à la chasse et au combat, dans la faim et la solitude.

Les villes Goréennes sont donc protégées par des murs d’enceinte, protection contre les animaux sauvages et en cas de siège. Quiconque arrivant dans une ville, Libre ou esclave, n’ayant pas de tag (insigne démontrant le nom de leur ville) est considéré comme un hors-la-loi. À cause de ce danger qui rôde dans la nature, les seules personnes qui vivent en dehors des villes sont des gens qui ont été renvoyé de celles-ci. Elles ne sont donc pas bienvenue dans les autres villes, elle se fera capturée, pour raison de sécurité mais aussi pour la faire prochainement travailler dans la ville après la capture. Pendant cette capture, l’esclave sera souvent enfermée et observée pour connaître son niveau d’éducation.

Sur Port Génésian, sont capturés que les esclaves sans collier de ville ou de Maître/sse. Pendant la capture elles ne sont pas enfermées pour ne pas leur enlever la possibilité d’écouter, d’observer et d’apprendre. Elles seront limitées dans leur déplacement qu’au Port Génésian pendant un certain moment, souvent la durée de leur soie blanche. Elle dure tant et aussi longtemps que la confiance ne soit pas installée, elle sert à ce que l’on puisse découvrir l’esclave, mieux la connaître, et ainsi connaître son niveau d’apprentissage et savoir où commencer sa formation, qui débutera dès la fin de sa capture. Pendant la capture, elles peuvent aussi apprendre les bases, sil elles sont inconnues, l’observation et la communication seront pour elles les meilleurs outils pour prouver leur bonne volonté, leur sérieux et leur désir de recevoir la formation des kajirae. Si elles le démontrent alors elles porteront un collier de ville avec les lettres de PG marquées dessus (Tag de Port Génésian).

5. Les Services

Les esclaves sur Gor sont là pour plaire, obéir et servir les Libres. Une esclave en formation qui refusera de servir peu importe la raison sera évidemment punie. Les formations servent à apprendre ces différents services, l’esclave a nul besoin de se sentir incapable ou timide car elle s’améliorera de plus en plus avec sa formation. Les comparaisons entre les services d’une esclave et celui d’une autre sont interdites.

Personne n’a le même niveau de formation, personne ne sert donc avec la même qualité que les autres. Les esclaves se verront punies si elles passent leurs commentaires sur ce sujet, car les Maîtres/ses et les formateurs sont justement là pour ça. Uniquement l’aide et les encouragements seront tolérés. Les esclaves ne doivent pas imiter les services des autres non plus, ni même se copier elle même en répétant toujours les mêmes mots.

 






Découvertes de nouveaux blogues québécois!



Leave a Reply


  Je veux découvrir des blogues!
×

Les meilleurs blogueurs québécois!

Abonnez-vous et faites rayonner les meilleurs blogueurs indépendants du Québec!


Non merci, ça me tente pas!