Boissons et Nourritures sur Gor

La nourriture et la boisson des Goréens est tout à fait diverse. Des esclaves sont formées pour servir, pour préparer et faire cuire une grande variété de nourritures et de recettes. Même les femmes libres apprennent également comment préparer beaucoup de recettes. Les kajirae de Paga doivent être familières avec beaucoup de nourritures et boissons de sorte qu’ils puissent correctement servir les patrons de la taverne. Quelques nourritures et boissons sont très semblables à celles de la Terre et d’autres sont uniquement Gorean. Ce blog expliquera une grande variété de nourritures et de boissons sur Gor. Ce n’est pas une liste approfondie car il y a évidemment d’autres nourritures et boissons sur Gor qui n’ont pas encore été décrit dans les romans.

Pas toutes les nourritures et boissons qui sont énumérées ci-dessous seront disponibles partout sur Gor. Certains sont des articles régionaux qui sont très rare à l’extérieur de leur point d’origine. Pas toutes les tavernes stockeront tous ces produits. Quelques articles seraient trop chers pour qu’une taverne moyenne de paga garde des provisions telles que le vin de Falarian ou le vin noir (black wine). D’autres articles seraient si rarement commandés, qu’une taverne verrait peu de profit avec l’article. Par exemple, une taverne de paga dans Thentis ne s’approvisionne pas de lait caillé fermenté (fermented milk curds), une boisson des Peuples des Chariots.

BOISSONS

Bière anglaise : Les régions du nord, comme Torvaldsland, ont une bière anglaise forte. La bière anglaise se voient rarement à l’extérieur des terres du nord. Dans Torvaldsland, elle serait généralement servie dans une corne. Dans les tavernes du sud du Torvaldsland, elle serait simplement servie dans une tasse ou un gobelet.

Thé de Bazi : C’est un thé de fines herbes qui vient dans plusieurs différentes variétés. Considérez toutes les variétés de thé sur Terre et vous pouvez voir la multitude de possibilités pour le thé de Bazi. La plupart des personnes semblent oublier que le thé de Bazi a de telles variétés. Le thé de Bazi est une boisson commune des Goréens, appréciée par les Hautes et Basses Castes. Il est généralement servi chaud et fortement sucré. Il peut être servi dans l’une ou l’autre de deux modes. D’abord, il y a un service plus traditionnel et plus formel. Ce service n’atteint pas le niveau d’une cérémonie japonaise de thé, il est simplement un service plus formel. Le thé est soigneusement mesuré dans trois tasses minuscules, qui sont bues dans une succession rapide. Les divers sucres et lait peuvent être ajoutés. Un tel service est rarement, si non jamais fait dans une taverne de paga. Il est fait pour être servi dans sa propre maison tout en s’amusant. En second lieu, le thé de Bazi peu également être bu officieusement, dans des tasses régulières, avec ou sans sucres et lait. Quelques tavernes peuvent avoir un pichet de thé prêt pour ses clients. Gâteaux et le thé de Bazi est un petit déjeuner populaire dans les vacances des Goréens.

Vin Noir (Black Wine) : C’est une boisson ressemblant à du café faite à partir des haricots cultivés dans les montagnes de la ville de Thentis. Il est très fort et amer. Il est traditionnellement servi très chaud, avec les sucres jaunes ou blancs et le lait en poudre de bosk, dans des tasses minuscules. Les autres sucres, épices ou crème peuvent également être servis avec elle. Les tasses peuvent avoir de petites poignées ou pas. Par certains côtés, il ressemble au café expresso. Dans les villes longeant le fleuve et quelques villes nordiques, l’expression « second esclave » indique que vous n’en voulez pas de crème ou du sucre avec du votre vin noir (black wine). Cette coutume vient du fait que dans certains secteurs, deux kajirae serviront le vin noir (black wine). Un kajira est responsable de déposer les tasses, de prendre les ordres et de voir que la boisson est préparée selon les préférences du client. Le deuxième kajira verse seulement le vin noir. Dans quelques secteurs, il y a des services plus formels de vin noir (black wine), comme dans la région de Tahari. Thentis se sert de leurs haricots pour faire cette boisson. Dans Thentis, il est généralement servi seulement dans les maisons des Hautes Castes. C’est un luxe dispendieux en dehors du secteur de Thentis, accessible seulement par le riche. La plupart des tavernes de paga ne serviraient pas le vin noir (black wine) dû à sa rareté et son coût.

Les grains de café sont rangés dans un coffret de bois dans la cuisine. Pour le préparer, on rempli un petit sac de grains écrasés et on le met dans la bouilloire avec de l’eau et on le fait bouillir dans l’antre du feu.

Elle posa le plateau sur la table et servit trois assiettes de pain et de viande, un plat de fromages, un bol de dattes, un pichet d’eau, un pot de vin noir, fumant, les petits récipients de sucre et de crème, ainsi que trois gobelets. Sur la table, en outre, elle posa des petites cuillères en argent, de Tharna, destinées au vin noir, et une fourchette à manche de corne, de la lointaine Turia. Des serviettes, puis un rince-doigts en argent, furent ensuite posés sur la table. Le rince-doigts était également en argent de Tharna. ( Le Forban de Gor, p. 328)

Chocolat Chaud : Du chocolat chauffé est fait à partir des haricots de l’arbre de cacao des tropiques. C’est une boisson riche et crémeuse. La guimauve n’est pas connue sur Gor. Pas toutes les tavernes auraient cet article.

Jus : Il y a une variété de jus sur Gor car il y a de nombreux fruits. Le jus de fruit de Larma est très populaire.

Lait : Le lait du verr, du bosk, et du kaiila sont communs. Le lait chaud est également bu. Le lait de Kaiila est rougeâtre et a un goût fort et salé car il contient beaucoup de sulfate ferreux. Il y a des fournisseurs de lait dans des villes de Gor comme les laitiers de la Terre.

Bière : La bière de Rence est généralement disponible seulement dans les communautés des marais. Elle est trempée, bouillie et fermentée avec des graines écrasées et de la sève blanchâtre du plant de rence. Il est très rare de trouver cette bière disponible dans une taverne.

Vin de Falarian : C’est un vin extrêmement rare, mais il existe. On dit qu’il coûte assez d’or pour acheter une ville. Certaine indication indique qu’il existe, cependant seulement de riches Ubars ou des Marchands pourraient posséder une bouteille précieuse. Aucune taverne de paga n’aurait ce vin.

Lait caillé Fermenté (Fermented Milk Curds) : C’est une boisson alcoolisée parmi les Peuples des Chariots. Il serait très rare de trouver disponible cette boisson à l’extérieur des terres des Peuples des Chariots.

Kal-da : C’est une boisson alcoolisée qui est servie chaud, presque brûlant. Elle est faite de vin Ka-La-Na dilué, mélangé aux jus d’agrumes et aux épices piquantes. Elle est bon marché et la plus populaire avec les Basses Castes. Les tavernes de Paga qui approvisionnent les Basses Castes le serviraient mais celles pour les plus Hautes Castes ne le servent pas . La plupart des Guerriers ne daigneraient pas pour boire le kal-da.

Ka-La-Na : C’est généralement un vin rouge presque incandescent, lumineux, sec et puissant, fait à partir du fruit de l’arbre Ka-La-Na. Le fruit peut également être employé pour rendre les vins secs, doux et légers. Il y a réellement une variété de types de ce vin. Beaucoup de villes font leurs propres marques et incitent la plupart des personnes à avoir leurs préférences personnelles. Le nectar de Boleto (Boleto’s Nectar) des Jardins d’Esclaves Publics est une marque importante de Ka-La-Na servie dans les jardins d’esclaves publics d’Ar. Boleto est un viticulteur bien connu à proximité d’Ar. Il est célèbre pour la production d’un grand nombre de bon Ka-La-Na de catégorie moyenne. Le Ka-La-Na est normalement vendu et servi dans des bouteilles. On dit que ce vin fait de n’importe quelle femme une esclave même pendant une heure. Un vin blanc anonyme existe sur Gor et il y a des indices dans les livres qui mènent à conclure que ce blanc, ou l’autre couleur, Ka-La-Na peut exister. Il n’y a aucun passage dans les livres que ka-La-Na est seulement rouge.

Mead : Ceci est fait avec du miel, de l’eau et souvent des épices fermentées. Il est principalement bu dans le Nord et il est favorisé plus que le paga. Il serait rare de trouver ceci est une taverne de paga.

Pagar-Sa-Tarna : Ce mot se traduit par « Plaisir de la Fille de Vie » et il s’appelle généralement le « Paga » pour faire plus court. Son nom et prénoms est rarement employé. Il est fermenté et brasser à partir du grain Sa-Tarna. C’est probablement la boisson alcoolique la plus populaire sur Gor. Il y a beaucoup de variétés, habituellement appelées par leur ville d’origine, telle qu’Ar, Tyros, Ko-Ro-Ba, Helmutsport, Anango, et Tharna. La différence primaire dans ces pagas est habituellement les épices ou les grains supplémentaires. Le Paga est normalement servi à la température ambiante. Le Paga peut également être servi chaud ou très chaud, qui est le plus populaire dans Cos et dans les terres du nord. Certains disent que vous sentez les effets du Paga plus tôt s’il est chauffé. Dans les tavernes en dehors de Cos et du Torvaldsland, vous aurez spécifiquement besoin de demander votre paga pour qu’il soit chaud. Le Paga est une boisson forte et est généralement coupé avec de l’eau dans les tavernes. Il peut être acheté des Marchands dans des bouteilles ou des botas.

Pour le faire chauffer, suspendre la bota sur un crochet au dessus du feu. Entreposé dans des barils de bois dans la chambre froide et les botas sont remplies à même.

Il y avait un plat de viande, un autre contenant des pains, un troisième avec des fruits en tranches, un quatrième avec des amandes et des fromages. Avec nos doigts, nous nous servirions dans les assiettes communes. Elle avait également apporté du Paga, du vin cosien et de l’eau. ( Le Forban de Gor, p. 360)

Vin de Palme : C’est une grande exportation de la ville de Schendi. Il n’y a aucune description de donnée pour ce vin, ainsi sa couleur, saveur sont inconnues.

Sul Paga : Cette boisson alcoolisée est faite à partir des suls, un légume comme une pomme de terre. Elle est pour la plupart comme la vodka ou l’alcool illégal fort. Elle est claire, presque insipide, et très forte. Elle est servie à la température ambiante. C’est rarement disponible à l’extérieur d’un village. Ce serait une rareté dans une taverne de paga pour trouver le Sul Paga disponible.

Vin de Ta (Ta Wine) : Ce vin est fait à partir des raisins célèbres de Ta de Cos. Les raisins de Ta se développent également dans les secteurs en dehors de Cos et du vin peut également être fait à partir de ces raisins. Ainsi, les différentes villes ont leurs propres variétés de vin de Ta. La couleur de ce vin n’a jamais été énoncée dans les livres.

Liqueurs de Turian (Turian Liquors) : Les vins de Turian sont doux, sirupeux, assaisonnés et fortement sucrés. Leurs vins sont faits spécifiquement de sorte que vous puissiez lui ajouter diverses épices et sucres. Ils ont un goût acquis. Les liqueurs de Turia sont considérées comme le meilleur sur Gor.

Beaucoup de vins de Gor sont très forts, la preuve 80 à 100 le sont. La plupart des vins de la Terre en comparaison en ont seulement environ 12. Ainsi, du vin peut généralement être coupé avec de l’eau. Ceci se produit souvent quand du vin est bu dans les maisons aux repas, à certaines réceptions et dans quelques tavernes. Un krater de vin, est une cuvette employée pour mélanger le vin et l’eau. « Krater » est un terme de Grec antique qui veut dire « la cuvette de mélange. » Si le vin n’est pas coupé, il pourrait également être servi, mais en très petite quantité. À des fêtes plus rauques ou à des tavernes, le vin est rarement coupé ou seulement dans une petite quantité.

Il y a un certain nombre de vase pour boire dans les tavernes de Gor. Il n’y a généralement aucune restriction pour l’usage de telle tasse ou coupe pour l’utilisation de servir une certaine boisson. Paga et vin peuvent être servis dans presque n’importe quel vase à boire. La plupart des tavernes auront les vases ordinaires de métal ou de poterie bon marché. Elles n’auront pas de vases d’or ou d’argent. Seulement les plus riches tavernes pourraient avoir de tels articles dispendieux.

Les gobelets, de divers matériaux, sont les vases les plus communs dans les tavernes. Quelques gobelets ont des anneaux, peut-être quatre ou cinq, autour du gobelet et un client peut demander que son gobelet soit rempli jusqu’à un certain anneau. Parfois des coupes sont également employés. Un kylix, une terme Grec antique, est une tasse sur pied avec deux anses. Le kantharos est une tasse profonde avec une partie haute sur pied et des poignées surélevées pour la saisir. Kantharos vient de la signification grecque « scarabée du fumier. » Quelques peuples utilisent les cornes. Les Peuples des Chariots et les Torvaldslanders utilisent de telles cornes. Une bota est un flacon en cuir généralement utilisé pour le paga et le vin. La plupart des botas sont faits en cuir de verr. Une bota est compressé pour libérer un jet de liquide. Les botas sont généralement portés par des voyageurs, car ils sont portatifs et pas sujets à la rupture. Une bota ne serait pas servi dans une taverne de paga. Le vin et le paga peuvent également être vendus dans des bouteilles de diverses tailles. Un hydria, une autre terme grecque, est haut, un verre pour servir de l’eau. C’est un aparté curieux car les vaisselles pour boire sur Gor dérivent presque toutes des sources grecques.

NOURRITURE

Il y a beaucoup de types de nourriture sur Gor et toutes les femmes, libres et kajirae, apprennent à préparer une variété de repas. Les kajirae qualifiées apprennent particulièrement comment préparer les repas complexes, plusieurs de ses mets allèguent un effet aphrodisiaque. « Sa-Tassna, » signifie littéralement la « Vie-Mère, » est le mot général sur Gor pour la « viande » bien qu’elle puisse également se rapporter à la « nourriture » en général.

Fruits : Ceux-ci incluent des fruits semblables à ceux qui poussent sur Terre, des fruits comme des abricots, baies, cerises, dattes, raisins, melons, olives, pêche jaune, poire jaune, prunes, grenades, raisins secs, fraises. Les cerises de Tyros sont célèbres. Il y a une variété sphérique de melon rayée jaunâtre et rouge. Les olives rouges de Tyros et les olives de Torian sont très populaires. Il y a également des fruits indigènes sur Gor. Ceux-ci incluent des larmas, des ram-baies (ram-berries), des raisins de Ta (Ta Grapes), et des tospits.

Elle leva le plateau de raisin, me le proposant. C’était des raisins de Ta. Tous les grains avaient été soigneusement pelés. Je lui permis de me mettre quelques grains de raisin dans la bouche. ( Le Forban de Gor, p. 272-273)

Il y a deux variétés de larma, un larma dur et un larma juteux segmenté. La variété dure est rouge avec une pelure croquante comme une pomme. Elle a une graine unique, un grand noyau, et s’appelle également un fruit de mine. Si une esclave offre un larma à son Maître, il est une invitation pour la violer. Le type segmenté est plus semblable à une orange. Les ram-berries sont de petites et succulentes baies rougeâtres avec les graines comestibles. Elles sont comme une prune minuscule. Le tospit est un fruit jaunâtre-blanc semblable au citron, de la taille d’une prune. C’est un fruit avec la chair dure et un goût amer, qui se développe sur le buisson de tospit, dont les pièces rapportées sont indigènes aux vallées plus sèches du Cartius oriental. Il est généralement mangé découpé en tranches avec du miel, utilisé en sirop, ou ses jus utilisés comme assaisonnement. Il a habituellement un nombre impair de graines excepté la variété rare. Les marins le mangent pour empêcher certaine maladie (scorbut) et s’appelle parfois le larma des marins. Dans les Nomades de Gor, il est employé pour certains jeux,il a deux tospits une qui a des graines l’autre pas. Les raisins de Ta (Ta Grapes) ont pu avoir commencé sur l’île de Cos bien qu’ils soient maintenant développés dans beaucoup de secteurs. Ils peuvent être de la taille d’une minuscule prune et sont souvent épluchés par des esclaves avant de les manger. 

Larma

Le larma est un fruit qui se divise en deux sortes : le larma doux ou dure. Le larma doux est un fruit succulent, segmenté et juteux, Il a une coquille plutôt dure mais la coquille est fragile et facilement cassable, à l’intérieur, le fruit est délicieux et juteux. Parfois, quand une femme désignée sous le nom d’un larma, on suggère que son extérieur est dur ou glacial et qu’il cache un intérieur plutôt différent et probablement tout à fait délicieux.

Le larma dur ressemble plus à une pomme par sa dureté. Quelques fois découpé et frit en tranches, et servi avec de la sauce brunie au miel.

Kort

Le fruit du Tahari ; servi découpé en tranches avec du fromage et la noix de muscade fondus. Bon à s’en lécher les babines.

Topsit

A genoux, la tête baissée, nous servit le dessert, des tranches de topsit saupoudrées des quatre sucres goréens. ( Le Forban de Gor, p. 187)

Légumes

Ceux-ci incluent des légumes semblables à ceux de la Terre comme le chou, la carotte, le maïs, l’ail, le champignon, les oignons, les pois, les poivrons, les potirons, le radis, la courge, et les navets. Il y a également des légumes indigènes sur Gor tels que le katch, le kort, le sul et le vangis. Le katch est un légume vert en feuilles, probablement semblable à la laitue, au chou ou aux épinards. Le kort est un légume brun et à peau épaisse, rond qui est d’environ six pouces de large. L’intérieur est jaune, fibreux et avec beaucoup de grains. Il se développe dans la région de Tahari et est souvent servi découpé en tranches avec du fromage et la noix de muscade fondus. Les suls sont un légume tubéreux comme une pomme de terre. Ils sont grands, à peau épaisse, féculents, et à chair jaune. Il y a mille manières de préparer et servir des suls. Les vangis sont un type inconnu de produit. Ils sont mentionnés cependant mais n’ont jamais été décrit dans les romans.

Rence

Un plant d’eau, le grain est mangé et les tiges moissonnées et serrées dans le papier ou est tissées dans le tissu. Le grain peut être bouilli ou inséré dans une pâte et être adouci. Cette pâte peut également se frire comme une crêpe. Une plante fort utile.

Sa-Tarna

C’est un grain jaune et c’est la principale récolte sur Gor. Il y a une variété brune près du Tahari qui a été spécifiquement développé pour résister aux températures plus chaudes de ce secteur. Maintenant la plupart du Sa-Tarna est dirigée dans les moulins. Elle est employée pour faire le populaire pain Sa-Tarna. Généralement, ce pain est cuit au four et il est plat et rond. De plus grands pains sont généralement coupés en huit morceaux et les petits pains en quatre morceaux. Le pain peut être servi avec du miel, fromage fondu, beurre fondu ou non fondu. Beaucoup croit faussement que le pain est coupé en six morceaux. Ceci est basé sur deux références dans les premiers livres. Les multiples références dans les derniers livres corrigent cette erreur et donnent même une raison de la utilisation de la coupe de huit tranches. Car il y a huit pièces de tarsk dans un tarsk de cuivre, le pain est coupé pareillement. Il y a d’autres grains disponibles sur Gor. Un type fait le pain noir qui est le plus commun pour les Basses Castes. Il est meilleur marché et d’une qualité inférieure au pain Sa-Tarna.

…Elle me présenta un plateau en argent sur lequel, chaudes et fumantes, se trouvaient des tranches de pain goréen, fait avec du grain de Sa-Tarna. J’en pris une, et puisant dans un récipient avec une petite cuillère prévue à cet effet, qui se trouvait également sur le plateau, versai du beurre chaud sur le pain…Elle me présenta un plateau avec de petits cubes de bosk rôti, sur de petits morceaux de bois. J’en pris plusieurs les trempant, grâce aux morceaux de bois, dans le bol de sauce qui se trouvait également sur le plateau. ( Le Forban de Gor, p. 270-271)

Potages et ragoûts

Ce sont des mets très populaires sur Gor et viennent dans une grande variété. Un potage tel le sullage est fait à partir des feuilles de Tur-pah, des suls, des kes, et de toute autre chose. Kes est une racine secondaire salée et bleue de l’arbuste de Kes. Les ragoûts avec de la viande et des légumes sont très communs dans les maisons des Basses Castes.

Gruau

Il y a gruau de sul et gruau de grain. Tous les deux sont souvent assaisonnés et certaines préfèrent l’assaisonner elles-mêmes. Un plateau de petits fioles et pots d’assaisonnements, des épices et les condiments seront souvent apportés avec le gruau.

Viandes

Les viandes les plus communes sont tabuk, bosk, tarsk et verr. Le tarsk est plutôt salé, comme le porc. Plusieurs de ces viandes sont rôties au-dessus d’une flamme nue. Elles sont servies dans une multitude de façons. Dans les tavernes, des cubes de viande peuvent être cuits et servis avec une variété de sauces pour l’accompagnement. Des saucisses sont également faites avec certaines de ces viandes. Le vulo est un type de volaille. Au moins une partie de la viande du vulo a la viande blanche. Elle aussi est servie dans une myriade de manières. Ses oeufs sont également mangés.

Vulo

Un petit oiseau de couleur fauve, semblable au pigeon. Il existe également à l’état sauvage; utilisé pour sa viande et ses oeufs. Il peut être cuit et mangé. Les oeufs sont très petits, ils sont cuits pour le petit déjeuner en les faisant frire dans une grande casserole plate. Prend plusieurs oiseaux ou beaucoup d’oeufs pour faire un repas. Ça prend au moins 5 oeufs pour faire une portion intéressante, pour les guerriers c’est facilement 12.

Bosk

Cet animal ressemble étroitement à un yak d’Urth, utilisé pour beaucoup de choses sur Gor. Peut être servi rôti et découpé en tranches, ou comme biftecks. Le lait du bosk est très buvable et peut être employé pour faire le fromage et être battu pour le beurre. La viande de bosk se mange aussi séchée.

Fruits de mer

Il y a beaucoup de variétés de poissons et de mollusques et crustacés comestibles, ceci comprend la carpe, les palourdes, les huîtres, les anguilles, les écrevisses, les grunts, le requin, et les parsits. Le bleu, four-spined le wingfish de Cosian est un poisson minuscule et délicat et a une grande valeur, particulièrement son foie. Les oeufs minuscules groupés et noirs du grunt blanc sont semblables au caviar. Dans les eaux équatoriales, la majeure partie des poissons est toxique on ne peut en manger en raison de certaines algues qu’elles mangent qui leur sont inoffensives. Il est cependant bien courant de manger les poissons du fleuve.

D’autres nourritures

Le beurre et les fromages du verr, du bosk et du kaiila sont communs. Le riz et les haricots sont également communs.

Wakapapi 

C’est un mot dans les langues des Sauvages Rouges (Red Savages) qui signifie « pemmican. » Le pemmican est un mot employé par les Indiens d’Amérique de la Terre pour décrire un certain type de nourriture, semblable à celui sur Gor. Les pemmicans sont des gâteaux mous, faits dans diverses manières selon ce qu’on ajoute de la viande, des herbes, des assaisonnements et du fruit. Une manière commune sur Gor est de prendre des bandes de viande sèche de kailiauk, légèrement découpé, et tellement martelé qu’elle ressemble presque à une poudre. Alors vous ajoutez le fruit écrasé, généralement les chokecherries, à la viande. Ceci est alors mélangé au kailiauk et alors divisé en petits gâteaux, aplatis, et arrondis. Il est normalement amené pendant des parties de chasse ou de guerre.

Épices

Il y a beaucoup d’épices comprenant la noix de muscade, la cannelle, les clous de girofle, les divers sels comprenant le sel rouge et jaune, et les poivres. Le Tahari est connu pour les nourritures très épicées.

Desserts

Les desserts sont très populaires sur Gor particulièrement avec des kajirae. Le chocolat, le pudding, pâtisseries avec crème et les flans, mélasse, miel, bonbons durs, bâtons de menthe, assaisonné, glace hachée et les noix sont tous communs. Les sucreries sont glacées ou avec des fruits cristallisés. Il y a au moins quatre variétés de différents sucres comprenant le blanc et le jaune. Pas tous les types de sucre sont énumérés cependant ainsi les divers autres couleur de sucre peuvent exister. Le sucre rouge est une vraie possibilité. Tastas, également connu sous le nom de sucreries en bâton, sont des sucreries molles, arrondies, succulentes, habituellement enduit de sirop ou de fondant, et monté sur un bâton comme une pomme de tire. Les bonbons sont une récompense commune pour les kajirae dont le régime est généralement plutôt fade.

 » Souhaites-tu qu’elle quitte sa soie et te lèche et te serve tandis que nous parlons?  »  » Cela arrive parfois pendant les dîners goréens. Pendant le repas, une esclave qui lui est réservée s’occupe de chaque homme. Elle le lèche, l’embrasse, va chercher ce qu’il demande et lui met même parfois la nourriture dans la bouche. ( Le Forban de Gor, p. 367)

DIVERS

Il y a peu d’entreposage au froid sur Gor. La plupart de la nourriture est conservée en étant séchée ou salée. De la glace est coupée sur des étangs en hiver et puis stockée dans les glacières sous la sciure. Vous pouvez aller à la glacière pour l’obtenir, ou vous l’avez livré dans des chariots de glace. La glace est un luxe cher, particulièrement en été. Peu de tavernes de paga ont des chambres froides. Il est beaucoup plus commun pour qu’ils rangent certaines nourritures et boissons dans un sous-sol pour le maintenir frais, bien que ce ne soit pas vraiment froid. Un amphore est un vase à deux poignées et l’ouverture est étroite, sa base habituellement est aiguë. C’est un récipient d’entreposage pour des liquides et est généralement mis dans un trou dans la terre la nuit pour le maintenir frais.

Les ustensiles les plus communs utilisés sur Gor sont des couteaux et des cuillères. Il y a une fourche pour manger, semblable à une fourchette, qui a été inventée à Turia. Il n’est généralement pas employée en-dehors de cette ville. Le riche des autres villes cependant peut utiliser ces fourches. Manger avec des fourches serait très rare dans les tavernes en dehors de de Turia.

Les Goréens sont des personnes très sociables et ont plaisir à donner des dîners et à avoir des fêtes. À de tels événements, c’est un honneur de s’asseoir au-devant des bols de sels rouges et jaunes. Il dénote votre rang et statut élevés. Le festin de Turian est un dîner unique. On consomme la majeure partie de la nuit et il peut y avoir autant que 150 services. L’étiquette exige que vous goûtiez au moins chaque service. Les invités peuvent utiliser un bâton tufté de banquet, plongé dans les huiles parfumées, et un bol d’or pour vomir entre les services. Différents vins sont généralement servis avec chaque service, particulièrement choisi comme complément à la cuisine.

Il n’y a aucune expression précise sur Gor pour un restaurant. Il y a les cuisines publiques où les gens peuvent obtenir un repas mais ils sont plus fonctionnels que les endroits sociaux. Vous pouvez avoir de la nourriture dans les tavernes de paga et dans les cafés mais ces établissements remplissent aussi beaucoup d’autres fonctions. Il n’y a aucun endroit social où vous allez simplement manger qui serait apparenté à un restaurant de la Terre.






Découvertes de nouveaux blogues québécois!



Leave a Reply


  Je veux découvrir des blogues!
×

Les meilleurs blogueurs québécois!

Abonnez-vous et faites rayonner les meilleurs blogueurs indépendants du Québec!


Non merci, ça me tente pas!